Le National Grid du Royaume-Uni paiera les gens pour qu’ils consomment moins d’énergie pendant la vague de froid

advertisment

LONDRES, 23 janvier (Reuters) – Le réseau britannique National Grid (NG.L) a déclaré qu’il paierait les clients pour qu’ils consomment moins d’électricité lundi soir et qu’il avait demandé que trois générateurs alimentés au charbon soient réchauffés au cas où ils seraient nécessaires. le pays fait face à une vague de froid.

advertisment

Le groupe a déclaré qu’il activerait un nouveau programme appelé Demand Flexibility Service, dans le cadre duquel les clients bénéficient d’incitations s’ils acceptent d’utiliser moins d’énergie pendant les périodes de crise.

Le service, qui a été testé mais qui n’a pas été exécuté en situation réelle auparavant, fonctionnerait de 17 heures à 18 heures lundi, a-t-il déclaré, ajoutant que cette décision ne signifiait pas que l’approvisionnement en électricité était en danger et conseillait aux gens de ne pas s’inquiéter.

Les mesures ont été annoncées afin de “garantir que chacun obtienne l’électricité dont il a besoin”, a déclaré lundi à BBC Radio Craig Dyke, responsable du contrôle national chez National Grid ESO, ajoutant que 26 fournisseurs s’étaient inscrits au programme.

Des températures inférieures au point de congélation ont été enregistrées dans une grande partie du Royaume-Uni ces derniers jours avec le service météorologique national, le Met Office, qui a émis la semaine dernière des avertissements de temps violent pour la neige et la glace.

Dyke de National Grid a déclaré que les consommateurs pourraient apporter de petits changements pour gagner de l’argent en réduisant leur consommation d’énergie, comme retarder la cuisson ou mettre la machine à laver après 18 heures.

National Grid a déclaré en décembre que plus d’un million de foyers britanniques avaient adhéré au programme, qui est l’une de ses stratégies pour aider à prévenir les coupures de courant.

L’annonce des générateurs au charbon ne signifiait pas qu’ils seraient définitivement utilisés, a-t-il déclaré dans un communiqué séparé.

Les générateurs alimentés au charbon ont été mis en veille pour la dernière fois en décembre lorsque les températures ont chuté et que la demande d’énergie a augmenté, mais ils n’étaient pas nécessaires à cette occasion.

Reportage de William Schomberg et Muvija M à Londres et Sneha Bhowmik à Bengaluru; édité par Tomasz Janowski, Andrew Heavens, Kirsten Donovan

Nos normes : Les principes de confiance de Thomson Reuters.

.

advertisment

Leave a Comment